MODULE 2 : APPRECIER L'éTAT CLINIQUE D'UNE PERSONNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MODULE 2 : APPRECIER L'éTAT CLINIQUE D'UNE PERSONNE

Message  mima66 le Lun 14 Avr - 15:53

Pôle AS IFAS 2008
La toux
Expectoration brusque
• Soudaine
• Difficilement coercible (ne peut être
retenue)
Phénomène réflexe éliminant ce qui
pourrait se trouver dans les voies
respiratoires
Son observation se fait à vue et ouie
2 types de toux
 Toux grasse :
• Accompagnée
expectorations
• Productive
• Ramène des mucosités
• Permet de dégager des
sécrétions bronchiques ou
crachats
 Toux sèche :
• Non productive
• Irritante
• Qui fatigue
• Peut être douloureuse
• Doit être calmée
• Se retrouve dans les
irritations ou
inflammationSérie de toux = quinte (coqueluche)
Toux prolongée peut entraîner un
vomissement
En urgence, en présence d’un corps
étranger, la toux peut permettre de
sauver de asphyxie

Observation de la toux et transmission
 Circonstances déclenchant la toux :
• Changements de position
• Mobilisations
• Effort
• Émotions
• Fausse route

Observation de la toux et transmission
 Moment et sa durée :
• Jour
• Nuit
• Au réveil
• Au coucherObservation de la toux et transmission
Caractéristiques :
• Forme :
Þ En secousse
Þ en quintes
Þ en spasme (spasmodique)
Þ Continue
Þ violente
• Tonalité:
Þ Sèche
Þ Rauque
Þ Aboyante
Þ Sifflante
Þ Chant du coq
Þ Grésillante
Þ Grasse….
Observation des signes d’alerte
1 ou plusieurs signes peuvent être présents
 Signes de détresse :
• Toux ramène du sang
• Plainte lors de toux
• Brûlures
• Déchirure
• Dyspnée (gêne respiratoire)
• Nausées
• Vomissements
• Quinte de toux violente
• Impossibilité de reprendre son souffle
• Visage rougit (érythrose)puis bleuit (cyanose)
• asphyxie

Compétences de AS
 En cas d’urgence :
• Dégager les voies respiratoires et pratiquer si besoin les
manoeuvres de secourisme ( manoeuvre de Heimlich)
• Repérer les signes d’alerte
• Prévenir l’Ide en cas d’apparition de toux et signes
d’alerte
• Favoriser la position assise
• Faire comprimer la cicatrice avec un coussin si patient
vient d’être opéré
• Noter et transmettre les circonstances de la toux (au
réveil, position (décubitus), mobilisation…)
• Surveiller la T° pour déceler une éventuelle infection

EXPECTORATION
 Rejet par la bouche de sécrétions
bronchiques ( ou crachats)
 Signifie toujours que appareil pulmonaire
est encombré au niveau bronchique
 Cause est souvent infectieuse
 Femmes et enfants expectorent rarement
• Ont tendance à avaler (inconsciemment)
leurs sécrétions


Les sécrétions sont générées
 Par maladie
 Inflammation
 Hypersécrétion bronchique
 Alitement prolongé (favorise la stase des
sécrétions bronchiques)
 Personnes âgées
Dans encombrement bronchique
 Patient est encombré de sécrétions qu’il ne
peut évacuer du fait d’une incapacité à
tousser
 Signes observés sont :
• Sécrétions visibles au niveau buccal
• Respiration bruyante
• On dit que patient « graillonne »

Observation de expectoration et transmission
 Couleur :
• Rouge sanglant en cas d’hémorragie venant des voies
respiratoires : hémoptysie
• Ou avec seulement des stries sanglantes
• Noirâtres : quand sang a stagné dans les bronches
• Blanchâtre (dans l’asthme)
• Transparente, aspect blanc d’oeuf
• Rosée, perlée, mousseuse, aérée (observée
principalement dans OAP)
• Jaune verdâtre, purulente dans surinfections
bronchiques et abcès pulmonaire
Observation de expectoration et transmission
 Consistance :
• Liquide
• Fluide
• Mousseuse
• Visqueuse (adhère aux parois du crachoir)

Observation de expectoration et transmission
 Volume :
• Quantité recueillie dans le crachoir
• La vomique = grande quantité rejetée par
une expectoration brutale et purulente
( abcès du poumon)
Mesure de expectoration et transcription
 A la demande du médecin ou IDE, expectorations sont recueillies
dans un crachoir à usage unique (dont on connaît la contenance
initiale)
 Quantité sera appréciée par :
• Nombre de crachoirs remplacés
• Leur contenance
 Lecture se fait :
• Niveau de la graduation
• Courbe peut être établie
 En fin d’utilisation, crachoir hermétiquement fermé est jeté dans les
DASRI(déchet à risque infectieux)
 Toute manipulation doit se faire avec des gants ( liquide biologique)
 En cas de risque infectieux, appliquer le protocole d’isolement
respiratoire

Identification des signes d’alerte
 Signes de détresse :
• Rejet brutal d’une expectoration sanglante :
hémoptysie ou purulente
• Quantité importante d’expectoration : vomique
• Impossibilité d’expectorer pour la personne qui
s’encombre de plus en plus
• Dyspnée
• Modification de la coloration du visage : cyanose
ou pâleur
• Apparition d’une douleur thoracique ou point de
côté


Compétences de AS
 Prévenir d’urgence IDE en cas d’apparition brutale de ces
signes d’alerte
 Conseiller la position assise ou demi-assise
 Donner un crachoir à usage unique pour garder les
crachats (noter le nom de la personne si chambre à 2 lits)
 Le changer régulièrement en le fermant hermétiquement
 Donner des mouchoirs en papier + petit sac poubelle
 Évacuer dans les DASRI
 Montrer au médecin ou IDE si présence d’anomalie

mima66
Admin

Nombre de messages: 28
Age: 25
Date d'inscription: 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://eas-66.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum